Dix choses à faire avant l’expatriation en Colombie

Préparer son départ peut amener rapidement une certaine dose de stress. Quelles sont les Dix choses à faire avant l’expatriation en Colombie et sont-elles importantes ? Lorsque l’on sera à 10 000 kms, tout n’est pas perdu, mais c’est beaucoup plus compliqué à gérer. Et solliciter les amis et la famille a ses limites.

Dix choses à faire avant l’expatriation en Colombie

1 – Vérifier la date de validité de son passeport.

Assurez-vous que votre passeport a une durée de validité d’au moins six mois pour franchir une frontière. Il doit dépasser au minimum d’une journée la durée de validité de votre séjour.

passeport et permis international

passeport et permis international

2 – Donner une procuration.

Trois domaines où la procuration est obligatoire : la poste – La banque et les élections. Choisissez quelqu’un de confiance (c’est une évidence). Mais cette personne ne doit pas être trop curieuse. Vous lui donnez un chèque en blanc sur votre compte bancaire, car elle a le pouvoir de faire ce qu’elle veut à votre place.

3 – Penser à résilier ses divers abonnements : Internet, téléphonie, et tout le reste.

Il vous reste peut être de longues périodes d’engagement sur votre opérateur téléphonique, par exemple. Mais il existe des solutions pour résilier sans frais avec n’importe quel opérateur. Ils le font tous, sous certaines conditions (départ à l’étranger, couverture inexistante, etc..). Il vous faut lire vos conditions de contrat CGV ou CGU.  Il faudra peut-être batailler. En fournissant des documents justificatifs (billet d’avion, nouvelle adresse, etc..) On arrive à prouver sa bonne foi et résilier sans frais. Restez cependant prudent : Informez votre banque et bloquez vos prélèvements en avance.

4 – Numérisez ou scannrer ses documents et les sauvegardez

Faites-le avec tous vos documents officiels ; passeport, carte d’identité, carte bleu, etc.. Bref tout ce qui pourrait vous manquez en cas ou vous perdiez tout d’une manière ou d’une autre. Vous pouvez les chargez sur le Cloud (Dropbox, skydrive ou autre) Vous pouvez aussi les envoyer en courrier mais évitez de les nommer : Documents officiels en cas de perte. Il existe des malfaisants qui sont à l’affut de ce genre de choses pour vous dépouiller de votre identité. Vous pouvez aussi laisser une copie papier à une personne de confiance. Des bons tuyaux trouvés sur le site de l’Ambassade.

« En cas de perte ou de vol, il vous sera utile de pouvoir fournir les références des documents concernés (passeports, cartes nationales d’identité) afin d’obtenir plus rapidement leur renouvellement. Vous avez la possibilité d’enregistrer ces informations sur le site mon.service-public.fr 

La procédure est simple : après avoir créé votre compte (nom d’utilisateur et mot de passe de votre choix), vous vous connectez et entrez dans la rubrique « Espace confidentiel » (colonne de gauche, identifiée par un cadenas). Munissez-vous de vos documents (pas seulement le passeport ou la carte d’identité, mais toute attestation, fiche de paie, permis de conduire, contrat d’assurance, etc.) dont vous souhaitez garder la trace, et saisissez les données relatives à chacun d’entre eux. »

sauvegarde documents

sauvegarde documents

Il y a un petit couac dans de mode opératoire car ce n’est pas le cadenas mais l’onglet documents  qu’il faut cocher. J’ai essayé de sauvegarder un fichier Word mais cela ne marche pas. Le fichier doit être dans un des formats suivants : pdf, png, jpg ou gif. Si vous sélectionnez plusieurs fichiers (exemple : le recto et le verso d’une carte d’identité), ils seront fusionnés en un document unique ne pouvant dépasser la taille de 2000 Ko.

Stockage documents

Stockage documents

5 – Achetez le billet d’avion au meilleur prix

Il vaut mieux suivre certains conseils pour ne pas payer son billet plus cher que son voisin de siège. Lire l’article sur ce sujet. Il vaut mieux choisir les périodes creuses et être flexible sur les dates de départs. De même c’est mieux de s’y prendre 6 à 8 mois avant. Pensez aussi au nombre de bagages autorisés. Avez-vous pensez à la TAP (Portugal) et à Luftansa et bien sûr Avianca (2x23kg). Ils ont aussi des vols directs.

Nouveau départ

Nouveau départ

6 – Choisir le bon bagage

Cela va dépendre de votre style de voyageur, mais du fait du thème de cet article, cela devrait être une valise. Choisissez bien votre compagnie aérienne car certaines acceptent 2 valises de 23 kg. Air France et Iberia n’acceptent qu’un bagage de 23 kg. Sinon il reste la rame et le bateau. Lire le livre d’Alain Bombard.

7 – Réaliser son annuaire papier ou électronique, des numéros d’urgences

Je ne vous souhaite pas de malheur mais prenez le temps de faire cette liste. Notez et conservez tous vos numéros d’urgence dont vous pourriez avoir besoin en cas de coup dur. Pour exemple les coordonnées du Consulat, votre compagnie d’assurance et le N° de contrat, le numéro d’annulation de votre carte bleue, le N° de dossier de votre vol, etc.. Bref tout ce qui pourrait vous être utile.

8 – Anticiper : les cartes de crédit et moyens de paiement

Le but de cette attitude est d’avoir le moins de frais possible. Donc, prenez rendez-vous avec votre conseiller bancaire et négocier au mieux avec lui, en ne lui mettant pas la pression. Il va bien comprendre qu’il n’a a plus de moyens de pression comme les crédits à la  consommation, les agios et autres plaisanteries. Jouez franc jeu mais sans les agresser. Demander une carte gold ou platinium qui a une assurance ; une augmentation du plafond et des frais réduits. Mais cela coute un peu de « plata »

9 – Souscrivez une assurance

Vous serez couvert pour un  certain temps par votre assurance française (CPAM) mais il va falloir souscrire une assurance qui va se substituer à votre régime chéri. Vous avez deux possibilités mais je vais valider auprès de mes amis en Colombie. Vous pouvez vous vous inscrire à la CFE qui a pour vocation et pour mission exclusive d’assurer les expatriés. Sinon vous pouvez aussi souscrire si votre épouse est colombienne par son biais à l’EPS.

 Le régime « contributif » qui couvre toutes les personnes titulaires d’un contrat de travail, les employés publics, les travailleurs indépendants ainsi que les retraités ou pensionnés. Ce régime inclut tous les niveaux de soin. Il est administré par les Empresas Promotoras de Salud (EPS).

10 – Avoir un logement à l’arrivée

Soit vous avez des contacts en Colombie, en passant par le groupe Facebook que j’ai créé qui compte plus de 700 membres dont une partie est installé en Colombie dans différentes villes. Le mieux est effectivement d’avoir un réseau avant de partir. Méfiez-vous quand même des locations fantômes ou des squatteurs qui s’installent chez vous. Sinon j’ai eu par un de mes membres une adresse pour ventes et des locations pour la Colombie, un site intéressant.

Sinon vous pouvez consulter les « paginas amarillas » l’équivalent de nos pages jaunes. Pour exemple  http://www.paginasamarillas.com.co/busqueda/arriendo-barranquilla?match=arriendo|

Source : http://www.houston-macdougal.com/grand-depart/avant-de-partir/10-choses-a-faire

Feedweb for WordPress. v3.1.1
This entry was posted in expatriation en Colombie, Informations voyages and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

3 Responses to Dix choses à faire avant l’expatriation en Colombie

  1. Bonjour Dominique,

    C’est un bien bel hommage que vous me faites là, puisque même l’ordre et les titres de mon billet original sont inchangés. J’espère que votre expatriation en Colombie se déroulera dans les meilleures conditions, et que votre immigration dans ce pays sera plus facile que ce que l’on peut connaître avec le Canada (papiers, procédures, délais).
    Bonne route.

    • Bonjour,
      Si j’ai fait cela c’est que j’ai bien aimé votre billet et la manière dont il est traité. C’est la raison pour laquelle je donne en général la source de mes recherches. Je peux si cela vous dérange mettre Onze choses car en général je tombe sur les sites d’expatriation. De plus, je ne crois pas tout innover. En général, tous est dit dans des billets biens fait par ceux qui ont écrit sur ce sujet. Il n’y a pas cent manières de l’aborder. Et je suis content de renvoyer sur votre blog.
      Merci de toute façons pour votre coopération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *