La saison des Carnavals en Colombie commence par le Carnaval de Pasto

La saison des Carnavals en Colombie a déjà commencé pendant les fêtes de fin d’année. Le premier  de l’année en Colombie est le Carnaval de Negros y Blancos qui se déroule à San Juan de Pasto au sud de la Colombie en allant vers l’Equateur.

Affiche Carnaval de Pasto 2015

http://www.carnavaldepasto.org/

La saison des Carnavals en Colombie

Le Carnaval des Noirs et Blancs (Carnaval de Negros y Blancos en espagnol) de San Juan de Pasto, la capitale du département de Nariño frontalier avec l’Équateur, est un des plus beaux et plus importants carnavals colombien avec celui de Barranquilla et de Riosucio. Il a lieu tous les ans, du 2 au 7 janvier, soit hors du cadre calendaire traditionnel des fêtes carnavalesques rattachées couramment au carême-prenant.

Programación

2 de enero. Ofrenda a la Virgen de las Mercedes; desfile de las colonias (tradiciones y mitos de los habitantes de Pasto que no son nariñenses); Festival del Humor Nacional y Pastuso, y Rockarnaval.
3 de enero. Carnavalito, con carrozas y comparsas infantiles; desfile de colectivos coreográficos y concierto de música latinoamericana.
4 de enero. Desfile de la familia Castañeda.
5 de enero. Día de Negros. Conmemora el día libre que tenían los esclavos. Se pone la ‘pintica’.
6 de enero. Día de Blancos. También conocido como el Día de la Fiesta Grande y del Desfile Magno. Los pastusos y visitantes se echan talco y asisten al desfile de carrozas.
7 de enero. Festival del Cuy y la Cultura Campesina.

Fuente : http://www.eltiempo.com/colombia/otras-ciudades/carnaval-de-negros-y-blancos-de-pasto-2015/15043009

La saison des Carnavals en Colombie

Carnaval negros y blancos

Le Carnaval de Negros y Blancos de Pasto est remarquable par son aspect récréatif que bien des manifestations similaires ont perdurées. Consacré Patrimoine Culturel de la Nation en 2001, et a été inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO.

Ses Origines :

Permanence dans le temps du « Juego de Negritos » à Pasto, tous les 5 janvier

Le « Juegos de Negritos » est aussi connu sous le nom de « Juego de la Pintica » désignant les traces de rimmel noir laissées sur les visages des participants. Le chroniqueur José María Cordobés Moure4, atteste en 1854 de la permanence à San Juan de Pasto de la « récréation sociale » du « Juegos de Negritos », comme une réminiscence des fêtes d’esclaves ayant succédé à partir de 1607 à la rébellion de la population noire de Remedios, située dans le département d’Antioquia. Afin de maîtriser l’extension du conflit, la couronne espagnole accorde à cette date, un jour de repos à l’ensemble des populations d’esclaves de la province du Grand Cauca. Les fêtes qui en découlent sont probablement plus importantes à l’époque, dans des villes comme Popayán ou Cali plus concernées par la traite négrière, mais c’est pourtant à Pasto que ces célébrations perdurent.

Carnaval de Negros y Blancos

Carnaval de Negros y Blancos

Origine du « Jour des Blancs » et son corollaire, le « Jeu des Blancs », en écho à celui des Noirs, le 6 janvier 1912.

L’origine du jour des blancs et son corollaire, le jeu des blancs ou « Juego de Blancos » remonte au 6 janvier 1912, jour de l’Epiphanie. Selon la petite histoire, le tailleur de la ville, Don Angel Maria Lopez Zarama entré dans le salon de coiffure des dames Robby, aspergea par surprise la clientèle d’un peu de poudre de fond de teint blanche importée de France au prix fort, en criant au grand dam de propriétaires « Vive les Blancs ». La bataille rangée de parfums et produits cosmétiques qui s’en suivi fût, au dire des anciens, prolongée sur les fidèles sortant de l’église San Juan Bautista. La clameur de cette rigolade donna dès lors naissance aux fameux vivats du carnaval, « Que Vivan los Negros… Que Vivan los Blancos», aujourd’hui déclamés chaque année par des milliers de participants.

Le déroulement : Le 2 Janvier 2014 – Parade des Colonies Voici le programme http://www.carnavaldepasto.org/?q=programaci%C3%B3n-oficial le guide http://www.carnavaldepasto.org/?q=orientador-tur%C3%ADstico

Tôt le matin du 2 Janvier, les habitants des villages et des cantons dans la municipalité de Pasto, accompagné par les autorités civiles convergent en pèlerinage à l’église Notre-Dame de la Miséricorde, proclamé gouverneur de Pasto. Avec la foi qui est caractéristique de notre race dans la masse, il est offert des fleurs, des produits locaux et de renouveler leur consécration annuelle à la Sainte Vierge.

Offrande à la Vierge de la Miséricorde

Le 2 Janvier, après le placement de la Vierge de la Miséricorde, st tient la Parade des Colonies, un événement dans lequel les résidents de Pasto, d’autres endroits montrent leur traditions, les mythes, les légendes, la gastronomie, la musique et les valeurs est effectuée culturelle.

Festival de l’humour et de la musique folklorique

Dans les premières années des années 70 dans le XXe siècle a été créé comme un complément de programme aux festivités du carnaval de Pasto, le Festival de l’histoire courte Pasto, qui a commencé comme un concours dont les finalistes ont eu l’occasion d’effectuer a été appelé les tablados et clubs de la ville. En invitant cette fois les comédiens du milieu du pays, dans un tête à tête avec l’offre des moments de rire et de détente dans le cadre du Carnaval.

Rockarnaval

Il est un lieu de rencontre des artistes des nouvelles générations  musicale, des interprètes de différentes expressions du rock, dans une présentation d’excellente qualité ou convergent aussi bien le Rock Classic  que  le moderne. C’est favorable à des alternatives  de fusions expérimentales qui permettent d’atteindre le succès. C’est l’espace dans lequel les jeunes expriment librement leurs goûts musicaux, partagent et profitent d’un environnement sain et sur.

Un ami était présent sur ce Carnaval et il a fait un reportage (in vivo) et il joint de trés belles photos et une vidéo. Il donne aussi de précieux conseils si vous souhaitez y allez, car c’est un peu la folie. Il vous raconte le 6 janvier qui est le jour du grand défilé. Nous remercions Manu et je vous invite à aller voir le reste de son carnet de voyage.

This entry was posted in Articles à la Une, Infos touristiques and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *